Précaires et pandémie, la double peine

Des milliers de gens qui font la queue pendant des heures pour obtenir un sac de nourriture. En quelques semaines, le coronavirus a provoqué une épidémie de pauvreté. Il révèle l’extrême fragilité de nos femmes de ménage, de nos nounous, de nos auxiliaires de vie à domicile. Il y a aussi les employés sur appel ou au noir, les travailleuses du sexe, les migrants. Des travailleurs de l’ombre, tout en bas de l’échelle, dont la précarité nous saute au visage.

Emission de la RTS “Temps Présent” du 21.05.2020, parlant du CARÉ.

Articles similaires

Laisser un commentaire

*

code

Actualités récentes

Rapport d’activités 2019
07/07/2020
Douches chaudes et repas chauds aux Acacias : c’est magique
10/04/2020
Le bénévolat s’envisage comme un moments de partage, un cadeau.
20/01/2020

Type d’actualités

Le CARÉ

Un lieu de vie qui accompagne des adultes en situation d’urgence sociale depuis plus de 40 ans.

Contact

Le CARÉ
Rue du Grand-Bureau 13
Case postale 184
1211 Genève 4

+41 22 343 17 17 
contact@lecare.ch

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience. Vous pouvez personnaliser l'utilisation des cookies ou en savoir plus dans notre déclaration de confidentialité.
AccepterDéclaration de confidentialité

GDPR

  • Déclaration de confidentialité
  • Utilisation de Cookie

Déclaration de confidentialité

La protection de votre sphère privée revêt une importance toute particulière à nos yeux. 

Utilisation de Cookie

Afin de rendre la visite de notre site web plus attrayante et de permettre l’utilisation de certaines fonctions proposant des produits appropriés ou d’études de marché, nous utilisons des cookies sur différentes pages.